"Literature is not an ornament, a pleasant pastime, a pretty flower. Literature is a weapon to struggle against injustice."
Կինը աշխարհ չէ եկած մինակ հաճելի ըլլալու համար։ Կինը եկած է իր խելքը, մտային, բարոյական եւ ֆիզիքական յատկութիւնները զարգացնելու համար։ Ինքզինքնին յարգող բոլոր կիներուն իտէալը միայն հաճելի ըլլալը պէտք չէ ըլլայ, այլ երկրիս վրայ գործօն բարերար տարր մը դառնալը։“

Podcast sur France Culture

Saturday, August 24, 2013

Lettre à Sophie

Le 26 Sept. 1930

Paris


Ma bien chère Sophie

Avant de commencer ma journée je t’écris. J’ai reçu Petroff  que tu m’as envoyé. Je continue à travailler et je t’enverrai bientôt d’autres pages par le commencement. Tu me diras ton impression au point de vue littéraire et surtout au point de vue du public français. Ce livre de mémoire pourrait-il présenter quelque intérêt. Je commence à douter. Il sera peut-être trop sérieux de ton. Quand aux histoires grassouillettes ce n’est pas mon fait. Imagine-toi que j’ai pris en grippe B. Il n’y est pas du tout. Parfois il me dit, (comme si je faisais la camelote littéraire comme lui) « Cet éditeur…oui mais il exige une scène littéraire…et parfois « il faut amuser le lecteur ». Je lui ai répondu que chacun fait ce qu’il peut. Alors, « Mais si…Vous pouvez, ce n’est pas difficile, vous n’avez qu’à lire les histoires égrillardes et les adapter » etc, etc.
Alors tu comprends que dans ces conditions son concours est nul  et je dois le supporter à faire un tas de vantardise sur les affaires d’orient, affaires d’ailleurs périmées, hors de cause, pendant que je suis bouillante d’impatience pour continuer mon travail.
Enfin laissons le tranquille. Voilà, je vais te donner quelques renseignements. Le livre paraîtra sous un pseudonyme. Elizabeth Warda. Ce secret sera gardé jalousement entre nous trois. B. sait la question de pseudonyme mais ne sait pas le nom que j’ai choisi. D’ailleurs il n’en bavardera pas tant que le livre ne fera pas de bruit et alors déjà ça m’est égale. Pour le lancer voilà ce que je pense. Poser un exemplaire chez Grasset un autre chez W.R.T. et aller me présenter personnellement chez Rieder.  Je tâcherai aussi saisir Bloch. Je verrai Barbusse et j’enverrai des extraits à Romain R.
Je suppose que l’auteur est un membre de mission sanitaire, de nationalité Belge. Elle écrit des mémoires, voilà tout. Elle est en dehors des conflits, elle ne prend pas partie et elle ne regarde sur les choses que au point de vue souffrance humain, un point, c’est tout. Le sujet est le … Russe et Transcaucasien au début de la révolution et la Perse sous la famine. Ce dernier sujet n’a pas été abordé dans les lettres françaises. Le livre peut vraiment susciter un grand intérêt. Quoique écrit sous la forme de mémoire romancée l’auteur touche le fond des choses et les grands problèmes sans une forme assimilable pour tout lecteur. Je suis convaincu que ce livre peut susciter de l’intérêt, il s’agit de le lancer comme il faut, et alors après ce premier ballon d’essai, Elizabeth Warda pourrait marcher. Il s’ouvrira devant nous peut-être de belles perspectives…
Ecris-moi ton opinion sur tout cela. J’ai été très contente pour l’arrangement de la chambre, surtout si tu as l’électricité. Je viendrai surement  y faire un séjour en hiver et je complèterai ton installation. Quand à ton arrivée à Paris, c’est certain que si je suis en fond  je t’avancerai le nécessaire pour que tu viennes le 1e Novembre mais je ne suis pas sûr.  Pour le moment nous comptons les sous…Mais Dieu est grand…Une pomme d’or peut tomber à l’improviste.
Je te mettrai surement au courant de notre situation pécuniaire. Si je n’écris rien à ce sujet c’est que la situation est inchangée.
Je vais incessamment m’occuper du visa de transit de C. J’ai parlé à Archag, il n’est pas encourageant. Nous allons nous rencontrer ce matin chez Kalebdjian, tu imagines ! enfin, il faut, il faut…

De B… nous avons les cartes mais ils ne nous disent pas encore la date et l’heure exacte de leur arrivée. Je ferai tout mon possible que leur arrivée ne rompe pas l’allure de mon travail.
Nous avons réuni les papiers nécessaires pour Herant (pour le concours) et il va les présenter aujourd’hui. Dieu fasse que tout cela finisse bien. J’ai lieu à espérer.
Mlle de la Motte a fait une excellente impression bien mieux je l’ai aimé dès le premier moment et je me suis sentie familière et proche aussitôt. Elle est certes plus dans notre genre que les siens.
           
Enfin ma chère fifille, voilà. Je t’embrasse bien et je te souhaite toute sorte de chance et de bonheur.

                                                            Bien à toi,                  


Zabel


No comments:

Post a Comment